Skip to main content

Soutenance de thèse X. Xiao (8 décembre 2015)

Xiaoting XIAO soutiendra sa thèse "Détermination de gradients de teneur en eau dans les bétons par méthodes électromagnétiques"le mardi 08 décembre 2015 à 13h45 à l'IFSTTAR Centre de Nantes dans l'amphithéâtre du Bâtiment Viarme.

Membres du jury :

    Sébastien Lambot, Professeur, Université catholique de Louvain (BE), Rapporteur

    Jean-Paul Balayssac, Professeur, INSA de Toulouse, Rapporteur

    Eric Pottier, Professeur, Université de Rennes 1, Examinateur

    Abdelhafid Khelidj, Professeur, Université de Nantes, Examinateur

    Frédéric Taillade, ingénieur de recherche, HDR, EDF-R&D, Examinateur

    Géraldine Villain, IDTPE-HDR, IFSTTAR Nantes, Co-directrice de thèse

    Xavier Dérobert, IDTPE-HDR, IFSTTAR Nantes, Directeur de thèse

    Amine Ihamouten, ITPE, Cerema, encadrant

    Christophe Bourlier, Directeur de recherche, université de Nantes, Invité

Résumé :

Les problèmes de vieillissement des structures de génie civil nécessitent l'évaluation des indicateurs de durabilité (comme la porosité) et  des paramètres d'état (comme la teneur en eau et la teneur en chlorure). Parmi les techniques de contrôle non destructif électromagnétique (EM), le radar géophysique (GPR) est utilisé pour estimer la permittivité du béton.
L'étude générale est composée de trois objectifs.
Tout d'abord, établir une interaction physique et mathématique entre les ondes et les matériaux. Pour mieux comprendre la propagation des ondes EM à l'intérieur du matériau, nous avons étudié plusieurs modèles de dispersion caractérisant les propriétés diélectriques de béton : le modèle de Debye et le modèle de Jonscher proposant de bonnes performances.
Deuxièmement, développer une nouvelle méthode d'auscultation pour détecter les gradients de permittivité dans un matériau dispersif en considérant le matériau comme un guide d'ondes. La vitesse de phase des ondes électromagnétiques guidées est utilisée pour extraire les informations diélectrique et géométrique de celui-ci. Une nouvelle méthode d'inversion est mise en oeuvre pour répondre au problème. Le guide d'onde à une couche est ensuite décliné en guide d'ondes à plusieurs couches à l'aide d'un modèle de mélange diélectrique: le modèle parallèle. Ainsi, le nouveau modèle de guide d'onde multi-couches est validé à la fois sur des données synthétiques et expérimentales.
Enfin, un suivi expérimental d'imbibition d'eau dans du béton est réalisé avec cette nouvelle méthode d'auscultation, les résultats étant comparés à ceux de gammadensimétrie, considérée comme référence.